Carnet

Niki Lauda

Niki Lauda 22 février 1949 - 20 mai 2019
21/05/2019

Triple champion du monde de Formule 1 (1975, 1977, 1984).

Le pilote autrichien Niki Lauda est décédé à l’âge de 70 ans. L’état de santé de l’ancien coureur automobile s’était subitement dégradé cet été il avait subi une transplantation cardiaque en août à Vienne après avoir été rapatrié à Ibiza où il séjournait. Phoenix, gladiateur, le recours à la mythologie s’impose pour parler de celui que les médias baptisaient « l’ordinateur » à ses débuts et dont l’humanité s’est révélée au fil de drames d’une incroyable violence.

Niki Lauda s’accroche à un souffle de vie…

Légende de son sport, Niki Lauda avait été victime d’un terrible accident sur le circuit allemand de Nürburgring en 1976. La Ferrari de l’Autrichien avait heurté les rails de sécurité avant de s’embraser. Le coureur était resté près d’une minute dans les flammes avant d’être extrait du véhicule grâce à l’intervention de trois autres pilotes. De cet accident, il garda les stigmates à vie sur son visage.

Six semaines seulement après avoir reçu l’extrême-onction sur son lit d’hôpital…
Il prend à la stupéfaction générale, le départ du Grand Prix d’Italie malgré sa souffrance, et de graves lésions au visage. Il luttera pour le titre jusqu’à la dernière course avec le Britannique James Hunt (finalement couronné). Cet affrontement épique, révélateur du caractère hors-norme de l’Autrichien, a été raconté en 2013 dans le film « Rush » de Ron Howard.

Mais tout fut assez atypique dans la carrière de Lauda. Issu de la grande bourgeoisie, ses parents voient d'un mauvais oeil ses envies de carrière dans le sport automobile. Et c'est en dehors du cercle familial qu'il va construire sa carrière, notamment en empruntant auprès des banques en se servant de son nom…

Pionnier du charter privé, il fonde Lauda Air. Mais les deux chocs pétroliers de la décennie 1970 et le fisc autrichien (qui lui réclame 600 000 dollars), auront raison de la compagnie. Sur le front des affaires, face à l’opposition de sa direction, le patron de Lauda Air revend sa compagnie à Austrian Airlines en novembre 2000. A 51 ans, il « souffre comme un chien » rapporte Le Monde. Pour le triple champion de F1, l’aviation représente en effet plus qu’un job. Sa seconde passion l’équilibre. « En avion, tu dois respecter strictement les règles ».

Dans une pluie d’hommages, Alain Prost a réagi…

Le quadruple champion du monde, âgé de 64 ans, se dit « totalement bouleversé, ému et très triste … » :
· « Ce sont des sentiments beaucoup plus forts que j'aurais pu imaginer, confie le Français. C'est à peu près quarante ans de ma vie, quelqu'un qui représente beaucoup pour moi. C'est l'idole de ma jeunesse quand j'ai commencé en karting, pendant les années Ferrari, entre 1974 et 1977, quand Lauda a remporté ses deux premiers titres mondiaux (1975 et 1977). »

· « Il savait différencier le travail et le privé, il savait vraiment décompresser ».
Son accident lui avait laissé de graves lésions au visage, et les gaz toxiques qu'il avait alors inhalés avaient affaibli son organisme. Il avait subi deux greffes de rein, en 1997 et 2005, et une transplantation pulmonaire en août 2018, mais il ne s’avouait jamais vaincu.

 

Ajouter un message