Carnet

Louis Lareng

Louis Lareng 8 avril 1923 - 3 novembre 2019
12/11/2019

Créateur du Samu et promoteur de la télémédecine.

En gilet jaunes ou en blouse blanche... Né le 8 avril 1923 à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées), dont il sera le maire de 1965 à 1977, Louis Lareng , Professeur agrégé de médecine, spécialiste en anesthésie-réanimation a fondé le premier Samu en 1968 à l'hôpital universitaire toulousain. La grande famille du Samu et de la protection civile était avec lui, au bord des routes, infirmiers, toubibs, pompiers ou simples bénévoles, ils lui ont fait une émouvante haie d’honneur à travers la cathédrale Saint-Étienne.

« Sortir malgré la loi ».

Les routes de France étaient alors endeuillées au rythme de l’essor de l’automobile. C’était sans compter sur le professeur d’anesthésie-réanimation à l’hôpital Purpan (Toulouse), qui révolutionna les secours aux personnes en décidant d’« amener l’hôpital au pied des platanes ». Son grand œuvre n’est pourtant pas né dans la douceur… Car à l’époque, la loi interdit aux médecins des hôpitaux de soigner hors leurs murs. « Les médecins pouvaient voir des gens mourir à quelques mètres d’eux. Cela ne pouvait pas durer. Je me suis dit, tu vas être ce médecin qui va sortir malgré la loi. » racontait-il à La Dépêche.

Une circulaire de février 1969 autorise ces Services d'aide médicale urgente (SAMU), "service d'intérêt général", coordonnant les "secours privés et publics". Dix-sept ans plus tard, il finalise sa bataille par une loi qui soulèvera « l'hostilité du gouvernement » et des professions médicales, mais qui sera finalement adoptée à l'unanimité. La "loi Lareng" étend le Samu à tous les départements français, avec un numéro unique et gratuit, « le 15 », est adoptée à l'unanimité.

« Vous n'allez pas vous arrêter là », lui aurait lancé le général de Gaulle...
Ancien boursier de médecine (élevé par sa tante préparatrice en pharmacie à la mort de sa mère), et marié à une professeure en bactériologie, « Le médecin au pied de l'arbre » a toujours eu en tête de rapprocher la santé du social. Le Professeur crée l’institut européen de télémédecine en 1989 avec une première activité entre l'hôpital Rangueil à Toulouse et l'hôpital Combarel à Rodez. Louis Lareng permet aux patients une meilleure prise en charge des spécialités médicales. Il n’a eu de cesse de promouvoir cette forme de médecine tant en France qu’en Europe ou sur le plan international.
En 2001, répondant à une question d’un journaliste : 
 « Les opérateurs doivent sentir qu’il existe un besoin de matériel pour produire et faire de nouveaux investissements. Ce n’est pas le cas. On parle de télémédecine plus que l’on n’en fait. Nous sommes à une nouvelle croisée des chemins en télémédecine ».

Distingué dans pratiquement tous les domaines :

⦁ Officier de l'ordre national du Mérite en 1969
⦁ Commandeur des Palmes académiques en 1976
⦁ Commandeur dans l'Ordre national de la Légion d'honneur en 1993

Il existe depuis 2012 le Prix Louis Lareng qui a été créé au Luxembourg et récompense l'ensemble de la carrière du professeur. Ce prix sera attribué par la suite à des personnes ayant œuvré dans le domaine de la télé médecine et de la e-santé. Son volontarisme faisait de Louis Lareng une personnalité remarquable. Sa disparition a été annoncée par le quotidien national Le Figaro.

 

Ajouter un message