Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Décès : Jacob Desvarieux

Décès : Jacob Desvarieux 21 novembre 1955 - 30 juillet 2021
16/08/2021

Il était l’un des pères de la musique afro-antillaise.

Le guitariste du groupe antillais Kassav', est décédé le vendredi 30 juillet dernier des suites du Covid-19. Plongé dans le coma au CHU de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, l'artiste présentait des comorbidités, devenu très fragile à la suite de sa transplantation rénale et de son diabète.

Sa maman aimait voyager, il la suit d’abord en France avant d’arriver au Sénégal où ils s’installent deux ans. Quand elle lui offre sa première guitare à l’âge de dix ans, il apprend à jouer avec des copains.
⦁ Tombé amoureux de l’instrument, il s’envole ensuite pour Marseille, où il fonde le groupe de rock The Bad Grass avec ses amis
⦁ Avec le groupe Sweet Bananas, il enregistre le titre Bilboa dance, générique d'une émission matinale sur RMC. Il rejoint par la suite le groupe Ozila.
⦁ De retour à Paris en plein âge d’or du Disco, il devient musicien et arrangeur de studio. C’est là qu’il fait la rencontre de Pierre-Edouard Decimus...


Le groupe phare du Zouc.

Le style musical avait explosé dans les années 1980 en plein cœur de la vague World Music et qu’il avait littéralement inventé en mélangeant groove, funk et musiques antillaises. Le guitariste lancera Kassav’ en 1979 avec Pierre-Édouard Décimus, avant d’être rejoints par la chanteuse Jocelyne Béroard l’année suivante, d’abord en tant que choriste puis comme lead vocal. Après plusieurs Zéniths et un disque d’or, le groupe rayonne à l’international grâce à leur titre phare Zouk la sé sèl médikaman nou ni. C’est le succès.

⦁ Début 86, ils fêtent leur premier Disque d'Or devant 40 000 personnes rassemblées en Guadeloupe (On est loin des groupes antillais amateurs qui sévissaient avant l'arrivée de Kassav'). Ils se produisent au Zénith, véritable consécration parisienne pour le groupe antillais.
⦁ En 1987, les tournées continuent, leur permettant de se produire devant un public sans cesse nouveau comme en Suisse, au Brésil, au Mali ou en Belgique. Ils reviennent à Paris au Zénith pour leur rendez-vous devenu annuel
⦁ La machine Kassav' fait dorénavant zouker partout dans le monde, des États-Unis au Japon en passant l'Europe toute entière...

L’ampleur d’une telle carrière sur 40 ans, englobant l’invention d’un nouveau genre musical, la production de tubes sur lesquels on ne finira jamais de danser, ainsi qu’un discours argumenté sur des sujets complexes, n’est pas fréquente. C’est à cette mesure qu’il faut estimer la perte d’un tel personnage. Jacob était aussi connu pour sa bienveillance, son sens de l’humour particulier, sa Rolls blanche et son impressionnante collection de guitares.

Le zouk l'a accompagné jusqu'aux obsèques...

Une Messe "dans la plus stricte intimité, à la demande de la famille". C'est ensuite au son de la chanson "Kavalié o dam" que le convoi funéraire a pris la direction du cimetière de Saint-François, le co-fondateur du groupe Kassav a été inhumé aux côtés de sa mère. A l'extérieur, une foule nombreuse attendait le la sortie du cerceuil en entonnant "Elwa". Depuis, le déluge des réactions affligées atteste de la popularité considérable du groupe antillais, dont l’audace et la modernité ne sont pas toujours justement considérées. Jocelyne Béroard s'est exprimée il y a quelques jours, dans les colonnes du Parisien, sur cette triste disparition. Selon la chanteuse, l’avenir de la troupe musicale est plus qu'incertain...

Ajouter un message