Carnet

Ida Grinspan

Ida Grinspan 19 novembre 1929 - 24 septembre 2018
27/09/2018

La Française Ida Grinspan, ancienne déportée d’Auschwitz est décédée le lundi 24 septembre 2018, a rapporté le quotidien La Nouvelle République. Avec l’essayiste, journaliste et romancier Bertrand Poirot-Delpech, elle écrit le livre « J’ai pas pleuré » chez Robert Laffont, publié en 2002.

Née Fensterszab à Paris le 19 novembre 1929, Ida Grinspan est issue d’une famille juive d’origine polonaise. C’est en 1924 que ses parents Jankiel Fensterszab et Chaja Nyssenbaum décident de quitter l’Allemagne pour fuir l'antisémitisme afin de s’installer en France. Alors âgée de 11 ans, Ida fréquente l’école de Sompt dans les Deux-Sèvres quand elle vivait dans le hameau de Lié chez Alice et Paul Marché, une famille de fermiers. Confiée à une nourrice, elle sera arrêtée trois ans plus tard et fut déportée vers le camp d'Auschwitz le 10 février 1944. Ida Grinspan s’est éteinte à l’âge de 89 ans.

Sa mère quant à elle, a été arrêtée lors de la rafle du Vel d'Hiv le 16 juillet 1942 et sera également déportée vers Auschwitz. Son père, l’artisan tailleur, avait été déporté en juillet 1944. Ida Grinspan sera libérée du camp de Neustadt-Glewe en Allemagne le 2 mai 1945 et ne retrouvera plus que son frère. Elle a été faite chevalier en 1999 puis Officier de la Légion d’honneur Le 14 avril 2016. De nombreuses personnalités dont la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho ont salué la mémoire d’Ida Grinspan, devenue figure de témoignage sur Auschwitz, sur son compte Twitter.

 

Livre d'Or

floriane mackowiak mercredi 2 janvier 2019
bonjour ida sincères condoleances a vous dormez en paix moi ce sont mes 02 grands peres qui ont travaille a monowitz buna pour les soldats allemands ygnace mon grand pere maternelle avait 41 ans martin lui grand pere paternelle avait 53 ans 10 ans de guerre ygnace lui 5 ans de guerre allemande je te comprends tout a fais c est tres dure et triste la guerre ma maman etait jeune elle avait 8 ans mon papa lui avait 15 ans tres jeune veuillez agréez mesdames messieurs l assurance de mes salutations distinguees m elle Floriane mackowiak 02 01 2019 18 h 19 mn

Ajouter un message