Carnet

Zillur Rahman

Zillur Rahman    - 20 mars 2013
01/10/2015

Le président du Bangladesh, Zillur Rahman, est décédé mercredi dans un hôpital de Singapour. L’homme politique bangladais est le dirigeant historique de la ligue Awami, parti au pouvoir du pays.

Né le 9 mars 1929 à l’upazila de Bhairab dans le district de Kishoreganj, Mohammad Zillur Rahman est élu au Parlement après avoir été, à partir de 1972, secrétaire général de la Ligue Awami. Après l’assassinat du cheikh Mujibur Rahman survenu en 1975, Zillur Rahman se fait arrêter et est enfermé à quatre ans d’emprisonnement. A sa sortie de prison, il se prépare à revenir dans la vie politique et devient ministre du gouvernement dirigé par le Premier ministre de l’époque, Hasina Wajed entre 1996 et 2001. Il s’est éteint à l’âge de 84 ans.

Election et ligue Awami

Ivy, la femme de Zillur Rahman est décédée en août 2004. Elle a succombé à des suites de blessures survenues lors d’une attaque à la grenade qui s’est produite pendant une réunion de la Ligue Awami. Une vingtaine de personnes ont également perdu la vie dans ce drame. Alors élu président de la République le 11 février 2009, Zillur Rahman prend ses fonctions dès le lendemain de l’élection et met la Ligue Awami en second plan.

Quatre ans après avoir accédé à une fonction essentiellement honorifique à la tête de ce pays défavorisé d'Asie du sud, Zillur Rahman était le leader du parti Ligue Awami avant d’être élu président en 2009 président. Il avait été transporté par avion à l’hôpital Mount Elizabeth de Singapour afin de recevoir des traitements pour des problèmes respiratoires le 10 mars 2013. Il est emporté par la maladie dix jours plus tard, dans l’exercice de ses fonctions. Sa dépouille sera retournée par avion à Dacca.

Le gouvernement a décrété 3 journées de deuil.

Le décès du président Rahman n’affecte pas le fonctionnement gouvernemental puisque Le Bangladesh est une démocratie parlementaire. Les pouvoirs exécutifs sont ainsi entre les mains du premier ministre Sheikh Hasina. Ban Ki-moon (secrétaire général de l’ONU,) a déclaré que le défunt président a contribué de façon importante à la transition du pays vers la démocratie au cours de sa carrière politique.

De nombreux pays dont le Canada ont présenté leurs condoléances suite au décès de Zillur Rahman.

 

Ajouter un message