Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Décès : Jehan Despert

Décès : Jehan Despert 11 février 1921 - 9 juillet 2018
25/07/2018

Le père des Yvelines.

Le poète et essayiste français Jehan Despert est décédé le lundi 9 juillet 2018 à Versailles. Jehan Despert, lauréat de l’Académie française et de la Société des gens de lettres, a succombé à des suites d’un long combat contre la maladie à l’âge de 97 ans, a annoncé le quotidien Le Parisien.


On lui doit le nom du département des Yvelines.

Il a suggéré le nom à son ami Jean-Paul Palewski, alors premier Président du conseil général en 1962. A cette époque, le nom des départements a été renommé par le président de la République, le Général De Gaulle, par leur nom d’avant Révolution. Versailles correspondait au département 78, mais Jean-Paul Palewski n’était pas spécialement emballé par ce nom et a choisi Yvelines en référence à la forêt antique de Rambouillet : « C'est l'une des plus vieilles forêts de la région, toutes les rivières partent de cette forêt au sol argileux et très riche en eau. Son nom latin est d'ailleurs Sylva Aqualina »


Jehan Despert est l’auteur d’une soixantaine de recueils de poèmes.

Depuis 1975, l’homme allait inlassablement à la rencontre des jeunes Yvelinois dans les écoles pour partager son amour de la poésie.

⦁ Lauréat de l’Académie française et de la Société des gens de lettres, il a reçu le prix Louise-Labé 1989 pour son livre Sel, et le Grand prix biennal de la Critique poétique en 1990.
⦁ Il était par ailleurs secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences morales, Lettres et Arts de Versailles et des Yvelines. Il est officier des Arts et des Lettres.
⦁ Connu pour avoir été critique de poésie et d’art, il a également à son actif près de vingt-cinq essais publiés. Son livre intitulé « Sel » lui a valu le prix Louise Labé 1989 et un an plus tard le Grand prix biennal de la Critique poétique.

Le 9 octobre 1997, une place de Guyancourt a été baptisée à son nom, à Saint-Quentin-en-Yvelines, à proximité de l’avenue du Centre et de l’avenue des Frères Lumières. Les obsèques de Jehan Despert, officier des Arts et des Lettres, se sont déroulées dans la matinée du mardi 17 juillet 2018 à Viroflay.

De nombreuses personnalités lui ont rendu hommage. Parmi elles figure le président LR du conseil départemental Pierre Bédier qui a salué sa mémoire en se souvenant d’un si grand poète, le « père » des Yvelines. Jehan Despert dans ses mémoires écrites en 1988 intitulées Versailles aux carrés, raconte :
« J’ai eu le bonheur de voir le jour à Versailles, rue de l’Occident sur un des Carrés Saint-Louis situés à égale distance de la Cathédrale et du Parc-aux-Cerfs… »

Ajouter un message