Carnet

Anne Bourguignon, dite Anémone

Anne Bourguignon, dite Anémone 9 août 1950 - 30 avril 2019
07/05/2019

L’Anémone « excentrique du cinéma » s’est tristement fanée…

La nouvelle est tombée par son agent, et elle a mis les larmes aux yeux à bon nombre de fans du Splendid. Anémone, emblématique scénariste et actrice française, interprète de Thérèse dans Le Père-Noël est une ordure. L'actrice est décédée le 
mardi 30 avril 2019.

L'actrice souffrait d'un cancer du poumon.

Anne Bourguignon, de son vrai nom, a succombé à une longue maladie à 68 ans. Était-ce la raison pour laquelle elle avait mis un terme à sa carrière ? Depuis fin 2017, la comédienne avait pris la décision d'arrêter la scène : « Ça y est, j'ai ma retraite et de quoi vivre sans bosser. Elle n'est pas bien grasse, heureusement j'ai un loyer par ailleurs qui me rapporte. Par rapport aux carrières qu'on fait, on n'a pas beaucoup de fric à la retraite. » déclarait-elle au Parisien.
Brouillée avec la troupe du Splendid et pas mal de « people » …

· Anémone ne trouvait en effet plus vraiment de plaisir dans le monde du showbusiness, lassée par le côté business, justement : « Le fric s'est emparé de tout, partout ! Quand j'ai commencé dans les années 1980, ça allait encore, là, c'est insupportable… Il n'y a plus moyen d'exercer. Il y a toute la sauce autour, maintenant… Bon débarras ! »

· « Johnny, il a fait quoi ? » avait-elle alors demandé au journaliste lui faisant face. "A part se déguiser et mentir ? Voter à droite et fuir le fisc ? Il n'a fait que se marier, divorcer, se marier", tranchait-elle sans appel.
Un constat brut de décoffrage que la comédienne alors âgée de 67 ans avait conclu à l'aide de l'une des formules dont elle avait le secret : « C'était un pantin médiatique ».

Cela faisait deux ans qu'elle avait annoncé la fin de sa carrière. Et si le public ne voyait plus son visage à l'écran ni sur les planches, impossible d'oublier les années Splendid. Plusieurs comédiens de la troupe, qui a explosé au théâtre comme au cinéma grâce notamment au Père Noël est une ordure, ont rendu hommage à l'une des leurs. 

Les « splendides » hommages :

. Thierry Lhermitte n'a pas caché sa peine. "Je suis bouleversé en apprenant la nouvelle, tu étais une grande actrice, puisse Dieu te garder. Adieu mon amie",

. Christian Clavier a choisi de s'exprimer. "Très grande tristesse pour la disparition si prématurée d’Anémone, souvenirs ensemble de moments de jeux et des fous rires exceptionnels, ainsi qu'avec toute la troupe", a-t-il écrit. Puis, auprès de l'AFP, il a déclaré : "Je garde le souvenir d'une grande actrice avec qui nous avons partagé de grands moments de jeux et des fous rires exceptionnels."

. Josiane Balasko a pris la parole pour saluer sa camarade et dire tout le bien qu'elle pense d'elle. "Je ne savais pas qu'elle était malade mais Anémone n'était pas quelqu'un qui se répandait sur sa vie privée", a-t-elle dit en évoquant ensuite une "femme ravissante, avec beaucoup de charme et piquante". "Elle avait une sorte de folie. Parfois, ça nous faisait rire car c'était extrême mais c'était une artiste qui avait une présence incroyable. C'est la première d'entre nous qui disparaît, le Splendid a perdu un de ses membres honoraires, c'est triste. Anémone, c'était des souvenirs à la fois joyeux et à la fois extrêmes."

. "Elle était rebelle, révoltée et avait un talent fou. C'était une actrice remarquable, très inventive. J'ai le souvenir de beaucoup de rires avec elle", a ajouté Marie-Anne Chazel.

. Anémone, c'était une sorte de génie brut de la comédie. Elle avait cette puissance comique, en même temps elle était très belle, très séduisante et très folle, elle a toujours été très folle », a souligné l'acteur Michel Blanc.

Une comédienne engagée.

Anémone enchaîna les comédies avec “Ma femme s’appelle revient” de Patrice Leconte ou “Le Mariage du siècle” de Philippe Galland. Puis bifurque avec brio vers des films d’un autre registre : elle obtient ainsi le César de la meilleure actrice en 1988 pour son rôle dramatique dans “Le Grand Chemin” de Jean-Louis Hubert, aux côtés de Richard Bohringer. Elle avait tourné dans “Jacky au royaume des filles” de Riad Sattouf en 2014 ou encore “La Monnaie de leur pièce” d’Anne Le Ny sorti début 2018 pour sa dernière apparition à l’écran.

Anémone, fille de la haute bourgeoisie, était aussi une personnalité engagée. Elle a notamment été porte-parole de l’organisation altermondialiste Attac au début des années 2000 et avait soutenu publiquement Jean-Luc Mélenchon lors de la campagne présidentielle de 2012. 
Elle avait déclaré récemment « je dois dire que j’ai quand même passé ma vie à rigoler » …

 

Ajouter un message