Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Hommages : Romain Bouteille

Hommages : Romain Bouteille 24 mars 1937 - 31 mai 2021
02/06/2021

Il s’est passé de grandes choses, en 1969

L’homme a marché sur la lune, les Beatles se sont séparés et... Romain Bouteille a lancé le Café de la Gare.

On apprend aujourd’hui la disparition dans le journal Libération des suites d’une maladie respiratoire de Romain Bouteille. Son épouse, Saïda Churchill, elle-même comédienne et programmatrice culturelle de la ville d'Étampes a confirmé qu’il souffrait d’une insuffisance rénale.

Anar de naissance et rebelle à toute forme d’enseignement

Bouteille fait son premier one-man-show au Théâtre de la Vieille-Grille en 1966, après avoir croisé Jacques Higelin et Brigitte Fontaine. A l’origine du théâtre libertaire et anarchiste, il a écrit une trentaine de pièces et des dizaines de sketchs joués en troupe ou en solo. Comédien, Romain prendra de la Bouteille et a tourné aussi dans de nombreuses séries pour la télévision comme Les Raisins verts de Jean-Christophe Averty et Les Saintes Chéries de Jean Becker avec Micheline Presle.

La devise de cette scène hors norme : « C’est moche, c’est sale et c’est dans le vent. »

Facile d’ironiser sur son nom pour le créateur d’un café-théâtre, le lieu ouvre en juin 1969 pendant l’époque Pompidou. Le « premier et dernier théâtre en anarchie réelle », selon les termes de l’intéressé. Aux côtés de son grand ami Coluche, il transforma ce repaire de Montparnasse en un tremplin aux ressorts puissants pour ces aspirants acteurs. Le Café de la gare accueillera ainsi les premiers pas sur les planches d'autres figures du spectacle : Gérard Lanvin, Renaud, Anémone, Josiane Balasko ou encore Michel Blanc...

⦁ Devenu trop petit, le théâtre déménage en 1972 dans un local plus vaste, rue du Temple, (quartier du Marais), tout en conservant le nom. Coluche quitte alors le « Café » et dira de Romain Bouteille : « Ce qu'il ne m'a pas appris, je le lui ai piqué. »
⦁ Romain Bouteille s'éloigne à son tour au début des années 1990 du Café, et s'installera dans l'Essonne, où il créera avec son épouse un théâtre à Étampes : Les Grands Solistes.

Les hommages pleuvent

« Ma vocation artistique s'est dessinée vers 1955 sous l'angle : trouver un job qui permette de se lever à n'importe quelle heure et ne suppose ni diplôme, ni réel travail, ni obéissance » selon Pierre Richard, c’était un « génie du non-sens », qui se foutait de la célébrité. Elle lui a malheureusement plutôt bien rendu.

Une pluie d’hommages de son pote Gérard Lanvin jusqu’à Pierre Lescure qui a déclaré : Romain Bouteille était "un créatif révolutionnaire, l'équilibre parfait du soliste qui n'aime rien tant que la troupe (...) un être humain impeccable."
40 ans de rires et d’insolences ont marqué cette époque d’acteurs libres et engagés, l’esprit « café-théâtre » lui, résiste ...

 

Ajouter un message