Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 850 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Mort : Peter Brook

Mort : Peter Brook 21 mars 1925 - 2 juillet 2022
08/08/2022

Le théâtre a perdu son “enfant terrible”

Incontestablement l’un des metteurs en scène les plus talentueux, actifs, influents et importants du XXe siècle, il était une légende de la scène. Le Britannique Peter Brook a su révolutionner le théâtre. La longévité de sa carrière, depuis ses débuts précoces dans les années 1940 jusqu’aux années 2010, durant lesquelles il est resté très présent malgré l’âge est impressionnante. Comme le disait Shakespeare dans Le Roi Lear : “Nous qui sommes jeunes, nous ne verrons jamais tant de choses, nous ne vivrons jamais si longtemps.”

« Je peux prendre n’importe quel espace vide et l’appeler une scène »

Brook a mené une grande partie de sa carrière en France, à la tête de son théâtre parisien Les Bouffes du Nord qu’il investit dès les années 1970, pour quitter la direction du théâtre en 2010 seulement. Peter Brook aura profondément marqué le théâtre contemporain par ses mises en scène épurées comme le rappelle le journal La Nouvelle République.

D’abord intéressé par le cinéma, il se tourne très jeune vers le théâtre

Signant sa première mise en scène à l’âge de 17 ans, il monte à seulement 23 ans plusieurs œuvres de Shakespeare pour la Royal Shakespeare Company. Loin d’abandonner le cinéma, il signe au cours de sa carrière 14 productions cinématographiques, dont Sa Majesté des mouches.
Installé en France depuis 1974, l’artiste a marqué l’une des pages les plus importantes de l’aventure théâtrale. Il laisse des spectacles uniques montés dans son Théâtre des Bouffes du Nord, comme « Le Songe d’une nuit d’été », « Le Mahabharata » ou « La Tempête »

Outre-Manche, le metteur en scène Simon McBurney a salué l'œuvre d'un « visionnaire, provocateur, prophète, filou et ami » infos relayé par le journal Libération. Le comédien Adrian Lester, qui avait collaboré avec Peter Brook dans son adaptation d'Hamlet a rendu hommage à une figure nationale du théâtre. « Cet homme était un géant dans notre domaine, a-t-il témoigné. Son influence a tout changé dans le théâtre occidental, jusqu'à la conception de certains de nos bâtiments. »
Peter Brook a donné une espèce de ligne, presque une religion au théâtre. C'est un grand prêtre du théâtre qui a ouvert des voies.

"L'ennui a toujours été le moteur de ma recherche, de ma volonté de nous tenir en éveil" est l’une des célèbres phrases du metteur en scène. Comme les chats, il semblait avoir eu (au moins) neuf vies. Mais Peter Brook est définitivement passé de l’autre côté, du côté de cet invisible, dont il n’avait eu de cesse de vouloir s’approcher, encore et encore...

Ajouter un message