Carnet

Blandine VERLET

Blandine VERLET 27 février 1942 - 30 décembre 2018
03/01/2019

Le quotidien national Libération annonce le décès de la claveciniste et pédagogue atypique française Blandine Verlet le dimanche 30 décembre 2018. Ayant suivi une formation au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, elle est professeur de clavecin de renommée internationale.

Née le 27 février 1942 à Paris, Blandine Verlet est la fille de l’historien d’art et conservateur de musée Pierre Verlet. Au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, elle suit des cours d’écriture et d’esthétique avec le critique musical, esthéticien et poète français Marcel Beaufils, assiste aux cours d’histoire de la musique avec l’organiste et musicographe Norbert Dufourcq ainsi qu’aux cours de clavecins avec la claveciniste Marcelle de Lacour. Dans les années 1960, elle suit des cours avec Ralph Kirkpatrick à l’Université de Yale, Ruggero Gerlin à l’Académie Chigiana de Seine et Huguette Dreyfus à l’Académie d’été de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Elle a tiré sa révérence finale à l’âge de 76 ans.

Alors âgée de 21 ans, Blandine Verlet remporte le Premier Prix de Clavecin et le Prix spécial du Concours International de Munich. Sa carrière internationale de concertiste démarre la même année. De 1983 à 1985, elle enseigne le clavecin au Conservatoire Claude-Debussy, puis au Conservatoire Gabriel-Fauré d’Angoulême pendant 3 ans puis de 1987 à 1990 au CNR de Bordeaux. Elle est professeur de clavecin au Conservatoire Jean-Philippe-Rameau ainsi qu’au Conservatoire de Rueil-Malmaison jusqu’en 2007. Parmi ses élèves figurent Jean-Luc Ho ou encore Jean Rondeau. C’est le label Aparté qui a annoncé la nouvelle de sa disparition.

La claveciniste française a plus d’une centaine de disques à son actif, notamment pour Astrée et Philips, Scarlatti, Mozart, Ballastre, Frescobaldi ou encore Louis Marchand. De nombreux fans ont rendu hommage à Blandine Verlet, gagnante du Grand prix du disque de l’Académie du disque français et le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros, sur le réseau social Twitter.

 

Ajouter un message