Carnet

Valéry Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d'Estaing 2 février 1926 - 2 décembre 2020
03/12/2020

« Au revoir »

Nous pensons le jour de sa disparition à l'une de ses phrases les plus célèbres et pourtant simples qui date du 19 mai 1981. À la télévision, il adresse un "message de départ" aux Français, qu'il conclut sur un sinistre "au revoir", avant de se lever et de quitter le studio en direct devant la caméra qui filme son fauteuil vide. 

Admis en septembre dernier à l'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, celui qui fut président de la République de 1974 à 1981 avait de nouveau été hospitalisé à Tours (Indre-et-Loire), en novembre. Il est décédé à Authon (Loir-et-Cher) de complications dû au Covid19 a annoncé sa famille et la presse nationale qui a dû changer sa une dans la nuit.

Giscard en destin ...

Pour Le Figaro, Valéry Giscard d'Estaing était tout simplement "L'Européen", un hommage au chef d'État fervent défenseur de la construction européenne et qui est notamment parvenu au cours de son mandat à imposer à la présidence du parlement européen Simone Veil.


Forcément avec deux bacs à 16 ans !

... Lorsqu’il était enfant, ses parents avaient les plus grandes ambitions pour lui et voulaient le faire accéder à la plus haute fonction publique. Cela commence bien, à 16 ans, Valéry obtient son double baccalauréat en philosophie et mathématiques élémentaires. Participant ensuite à la Résistance, il s’engage dans la Ire armée française en 1944 et combat en Allemagne et en Autriche. Il est décoré de la Croix de guerre (Son char, dénommé Carrousel, est le premier à pénétrer dans la ville de Constance le 26 avril 1945. Quatre jours plus tard, Hitler se suicide dans son bunker de Berlin). Valéry Giscard d’Estaing sort de Polytechnique et de l’Ena (en 1951), il est armé pour se lancer dans le grand bain... :

⦁ Après sa rencontre avec Anne-Aymone de Brantes, qu’il épouse en 1952 et avec qui il aura quatre enfants, VGE est élu député dans le Puy-de-Dôme, en 1956.
⦁ Il devient secrétaire d’État aux Finances en 1959, dans le gouvernement de Michel Debré, puis ministre des Finances et des Affaires économiques, en 1962. Après l’arrivée de Georges Pompidou au pouvoir, en 1969, il est nommé ministre de l’Économie et des Finances.
Mai 1974 : Il bat François Mitterrand au deuxième tour de l’élection présidentielle, avec 50,9 % des voix. (Il adresse au candidat socialiste cette phrase destructrice :" Vous n’avez pas le monopole du cœur. "lors du débat TV du second tour)

En deux ans, ce « jeune » Président de 48 ans (il n’est plus le plus jeune président élu sous la Ve, battu par Emmanuel Macron, élu à l’âge de 39 ans). VGE fait passer plusieurs réformes de société :
⦁ Droit de vote à 18 ans (au lieu de 21)
⦁ Dépénalisation de l’avortement (loi Simone Veil)
⦁ Création des APL (aides au logement), collège unique, divorce par simple consentement…

Un infatigable défenseur de la construction européenne.

Sa politique internationale est marquée par le renforcement de la construction européenne. VGE est avec Helmut Schmidt à l’origine de la création du Conseil européen en décembre 1974. Après sa défaite à la présidentielle de 1981 contre François Mitterrand, il poursuivra son engagement en faveur de notamment au Parlement européen, où il siège de 1989 à 1993. En 2001, il est nommé à la tête de la Convention sur l'avenir de l'Europe.

Cet économiste brillant, auteur de plusieurs ouvrages dont un roman où il imagine une relation avec Lady Di, avait été élu en 2003 à l'Académie française, dans le fauteuil de l'ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor.

De nombreuses personnalités politiques lui ont rendu hommage. C’est le cas de deux autres anciens présidents : Nicolas Sarkozy a ainsi évoqué « son admiration » pour VGE, quand François Hollande saluait « un homme d’Etat qui a fait le choix de l’ouverture au monde ».
Macron salue celui dont « le septennat transforma la France »… Vosges Matin a annoncé que Le Président fera une allocation en direct à 20h.

Conformément à sa volonté, ses obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale.

 

Ajouter un message