Carnet

Gérard Genette

Gérard Genette 7 juin 1930 - 11 mai 2018
17/05/2018

La littérature a perdu son théoricien le plus créatif.

Le théoricien de la littérature française est décédé le vendredi 11 mai 2018, un fauve à l’intelligence quasi-parfaite, a annoncé le quotidien national Libération. Le fondateur de la narratologie est considéré comme étant l’un des plus célèbres et importants critiques littéraires. Parmi ses œuvres figurent la série des « Figures », « Palimpstes » ou encore « Fiction et diction ».
Né le 7 juin 1930 à Paris, Gérard Genette est le fils d’un ouvrier du textile et amateur de calembours. Il a passé son enfance à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines et a suivi les cours clandestins de Jean-Toussaint Desanti après des classes préparatoires au lycée Lakanal.

⦁ Ancien élève de l'École normale supérieure (1951-1955), agrégé de lettres.
⦁ Gérard Genette a d'abord enseigné comme professeur d'hypokhâgne au Mans. Le journal Le Maine Libre relate ses débuts d’enseignant.
⦁ Assistant de littérature française à la Sorbonne.
⦁ Maître de conférences puis directeur d'études à l'École des hautes études de Paris (1967-1994).
⦁ En 1969, il occupe le poste de Visiting professor à l’Université Yale (New York).

Parallèlement à son enseignement et à ses recherches, il s'est consacré à la diffusion de la pensée critique contemporaine en co-fondant aux éditions du Seuil, la Revue Poétique.
Il est également connu pour avoir dirigé pendant de nombreuses années la section de recherches à l'École des hautes études en sciences sociales.


Explication de Textes.

Gérard Genette est l’auteur de nombreux essais sur la narratologie.
Pour bien cerner l’apport de la narratologie, il importe de saisir la distinction entre trois entités fondamentales : L’histoire, le récit et la narration.
L’histoire correspond à une suite d’événements et d’actions, racontée par quelqu’un, c’est-à-dire le narrateur, et dont la représentation finale engendre un récit. De fait, la narratologie est une discipline qui étudie les mécanismes internes d’un récit, lui-même constitué d’une histoire narrée. Ok certain ont décroché...


Gérard Genette était particulièrement connu pour son style et sa rigueur dans ses œuvres.

Il laisse une œuvre considérable, aux développements souvent inattendus. Son dernier livre remonte en 2016. De nombreuses personnalités ont salué la mémoire de celui qui aurait influencé de nombreux lecteurs, de professeurs et quelques générations d'étudiants.

Quatre ans avant sa mort, le théoricien disait ceci :
« J'avais un rythme triennal depuis 1966. Je l'ai un petit peu brusqué pour publier cet Epilogue. Parce qu'un jour je me suis aperçu que je n'étais pas immortel et c'était tout de suite après la publication en 2012 d'Apostille. Je passe sur les raisons physiques ou médicales qui s'y rattachent mais à partir de ce jour-là je me suis senti un peu pressé par le temps. Je me suis senti un peu plus dans une urgence. Je me suis senti appelé à une action plus rapide, c'est-à-dire d'écrire un livre nettement plus court que les trois précédents en sorte qu'il soit publiable au bout de deux ans et non pas trois ».

La crémation eu lieu le mercredi 23 mai 2018 à 10h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris, où un hommage lui a été rendu.


 

 

Ajouter un message