Carnet

Nécrologie : Djamel ALLAM

Nécrologie : Djamel ALLAM 26 juillet 1947 - 15 septembre 2018
18/09/2018

L’un des rénovateurs de la chanson kabyle

Le quotidien Le Parisien annonce le décès du chanteur kabyle Djamel Allam le samedi 15 septembre 2018 à Paris. Djamel Allam a succombé à des suites d’un cancer du pancréas, à 71 ans.
Sa disparition survient quelques jours après celle d’un autre grand nom de la chanson algérienne, Rachid Taha.

Porte-parole du style musical à l'étranger

L’artiste algérien est principalement connu pour être porte-parole du style musical à l’étranger. Grâce au très grand succès de son premier album intitulé « Argu » (Rêve) en collaboration avec le producteur Gilles Bleiveis en 1974, sa carrière prend un tournant et le propulse au-devant de la scène.

⦁ Né le 26 juillet 1947 dans le village d’Ilmaten, proche de Béjaïa (Vgayet, en berbère), à 220 km à l’est d’Alger, en petite Kabylie, il quitte sa région natale à 23 ans pour Marseille.
⦁ Dans la cité phocéenne, où il se fait embaucher comme machiniste au Théâtre du Gymnase, il croise Brassens, Moustaki, Patrice Chéreau, Léo Ferré, dont il deviendra un ami proche, et Bernard Lavilliers, avec qui il tournera dans les cabarets du port. Celui-ci lui suggère de monter à Paris.
⦁ Deux ans plus tard après avoir chanté dans des cabarets de la capitale, il assure la première partie du spectacle d’Areski et Brigitte Fontaine à Alger. Il travaille aux côtés de Claude Villers à la radio France Inter. L’homme de radio et de télévision français le recommande par la suite aux disques Escargots.
⦁ Grandes salles de France, tournées en Europe et aux Etats-Unis, Djamel Allam enchaîne les succès auprès de son public aussi bien local qu’international. Viendra ensuite M’Ara d-yughai qui est également très apprécié du public. Trois albums naissent entre 1978 et 1985. Il est également auteur de différentes musiques de films et de documentaires à savoir celle de « Ma dernière nuit à la Goutte d’Or » diffusé sur TF1.

“Le Youyou des anges”

Après avoir réalisé, en 2006, un coffret regroupant neuf albums, intitulé « Tella tamkant deg ul-iw » (Il y a une place dans mon cœur), il enregistre, en 2008, son ultime opus, “Le Youyou des anges”. Un temps de recueillement a eu lieu à l’Hôpital Cognac Jay avant que sa dépouille soit rapatriée en Algérie pour une ultime cérémonie. Il laisse derrière lui un riche répertoire artistique.

Ajouter un message