Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Enterrement : Victor Desmet

Enterrement : Victor Desmet 20 décembre 1919 - 29 janvier 2018
01/02/2018

Un homme de devoir.

L’annonce du décès du résistant français Victor Desmet a tout d’abord été faite par Le quotidien Ouest France. Ce lundi 29 janvier 2018 à la maison de retraite de Croix (où il résidait depuis novembre 2014), près de Lille, Victor a rejoint ses Compagnons de la Libération disparus, un titre créé par le général de Gaulle, et figurait parmi les dix encore en vie à ce jour, ils étaient au nombre de 1036 au départ...

Compagnon de la Libération, titre créé par le général de Gaulle

C’est en 1941 qu’il est fait Compagnon de la Libération, un titre créé par le général de Gaulle, et figurait parmi les dix encore en vie à ce jour, ils étaient au nombre de 1036 au départ.

- Né le 20 décembre 1919 à Roubaix, Engagé volontaire en juin 1939, Victor Desmet est incorporé au 2ème régiment de zouaves durant la seconde guerre mondiale, alors âgé de moins de 20 ans.
- Il intègre les Forces armées britanniques en Palestine après avoir refusé l’armistice. Desmet rejoint par la suite le 1er Bataillon d’Infanterie de Marine (BIM) à Ismaïlia en Egypte qui sera l’une des premières unités de la France Libre.
- En mai 1941, le général de Gaulle lui attribue la Croix de la Libération à Qastina, en Palestine. Un mois plus tard, il est acteur à la campagne de Syrie et prend part à la prise de Damas.
- Vers la fin de l’année, il décide de rejoindre l’armée belge et quitte les Forces françaises libres. Victor Desmet, titulaire de la Croix de Guerre 39/45 avec palme et de la Croix du Combattant 39/45, avait reçu récemment la médaille d’or de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV).

Les hommages affluent sur la disparition de l’un des derniers Compagnons de la Libération.

Son avis de décès que l’on peut trouver dans le journal La Voix du Nord qui nous apprend que quatre jours avant sa mort, Victor Desmet avait reçu la médaille d’or de la Fédération nationale des combattants volontaires. Les funérailles de celui qui fut l’un des tout premiers et qui faisait partie des huit derniers compagnons de la Libération ont eu lieu en l’église Saint-Martin à Croix. Il fut inhumé à Reims.

Reposez en paix monsieur. Vous avez eu une longue vie bien remplie.

Ajouter un message