Carnet

Pape Diouf

Pape Diouf 18 décembre 1951 - 31 mars 2020
10/04/2020

Le Pape est mort.

Il devait être évacué vers la France mais son état s’est dégradé très rapidement. Sa famille devait également le rejoindre à Nice mais c’est finalement sur son sol natal que Pape Diouf est décédé du Covid-19. Il est le premier malade du virus à succomber dans le pays.

Né à Abéché, (au Tchad), c'est dans les années 1980 qu’il fait venir le sélectionneur Claude Leroy, dix ans plus tard, il co-fonde avec Mamadou Komé son ami, l'hebdomadaire Le Sportif. Pape Diouf se fait alors remarquer des Sénégalais, tous amoureux du ballon rond.


Pape Diouf avait surtout été un dirigeant emblématique de l'OM de 2005 à 2009

⦁ Pape Diouf, marié et père de cinq enfants bifurque vers Sciences Po, travaille à La Poste, puis devient journaliste à La Marseillaise, et naturellement suit les exploits de l'OM... Sa connaissance du milieu du ballon rond s'affine.
⦁ Il fut aussi le premier agent de football africain à réussir à l'international notamment de Didier Drogba qui enflamme le Vélodrome en une saison (2003-2004)
⦁ Le premier président africain d'un grand club de football européen, l'Olympique de Marseille. Il avait contribué à la victoire de l'équipe marseillaise en championnat de France, après 17 ans sans titre.

« Pape restera à jamais dans le cœur des Marseillais et l'un des grands artisans de l'histoire de ce club », écrit l'OM dans un communiqué à La Provence, annonçant un hommage à venir. De nombreux joueurs lui ont également adressé un ultime coup de chapeau :
⦁ « Il laissera un souvenir unique à Marseille », a écrit une des stars de l'OM d'aujourd'hui : Florian Thauvin, « très triste d'apprendre la disparition de Pape Diouf ».
⦁ « Tu étais le meilleur d'entre nous et un modèle pour moi », a écrit Mamadou Niang, buteur du dernier OM champion de France.
Kylian Mbappé. « Tu étais le meilleur d'entre nous et un modèle pour moi. Sache que tu resteras à jamais dans mon coeur Pape. » Le chef de l'État du Sénégal, Macky Sall a présenté à la famille du défunt ses « condoléances les plus attristées. »

Candidat à la mairie de Marseille en 2014, Pape Diouf sans grands moyens, ni réseaux, subissant « les tacles par derrière » auxquels il n'était pas préparé, sa campagne n'aura jamais décollé mais ne nuira pas à l'affectation que lui portent une majorité de Marseillais : « Un père, un grand-père, un parrain, un frère, un oncle, un tuteur légal ». Des mots prononcés par des anonymes sur le vieux port qui n'ont aucun lien de sang avec lui, c'est dire la relation qui les unissait et le respect qu'elles ont pour lui.

 

Ajouter un message